Cadre intimiste avec salons et boudoirs
au cœur de Strasbourg 

Bâtisse bourgeoise, le 1741 était structuré en petits appartements devenus, grâce à des mains expertes, de merveilleux et atypiques salons-boudoirs baroques enroulés sur trois niveaux.

Une élégante manière de découvrir, tout en intimité, la cuisine gastronomique de la brigade du restaurant. 

Salon Robert de Cotte

Le salon Robert de Cotte au rez-de-chaussée : discret, feutré et cosy, il accueille 8 personnes. Habillé de matériaux aux teintes poudrées, son charme est rehaussé par la bibliothèque d’antan en chêne et sa collection d’ouvrages imprimés en 1741. 

Ce salon est privatisable de 7 à 9 personnes.

logo

Salon Joseph Massol

Le salon Joseph Massol au 1er étage : un lieu pétillant aux teintes acidulées et vert anis qui viennent dynamiser les fauteuils Louis XVI. 12 convives peuvent s’attabler avec la sensation de se retrouver dans la salle du Synode, l’une des salles à manger du Palais Rohan, dont une photo recouvre un mur. 

Ce salon est privatisable de 10 à 14 personnes

Salon Cagliostro

Le boudoir Cagliostro au 1er étage : une petite alcôve pour 5 personnes qui révèle audacieusement tout l’art du XVIIIe avec sa toile de Jouy couleur anis et rose.

Ce salon est privatisable jusqu'à 5 personnes.

Salon Gaston de Rohan

Le salon Gaston de Rohan au 3e : un cocon intimiste dans un décor théâtral sublimé par des moulures et les lumières d’un majestueux lustre Baccarat où 8 amateurs de discrétion auront le privilège de s’attabler.

Ce salon est privatisable de 6 à 8 personnes.